Projectleider / chef du projet

centexbel logo Het Belgisch technisch en wetenschappelijk centrum voor de textiel- en kunststofverwerkende industrie, CENTEXBEL, wil de competitiviteit van de Belgische textielbedrijven en kunststofverwerkende bedrijven bevorderen door aansporen tot en ondersteunen van innovatie.
Als één van de grootste Europese onderzoekscentra voert CENTEXBEL vijf activiteiten uit die elkaar versterken: toegepast onderzoek & ontwikkeling, testing en certificatie, kennisverspreiding en normalisatie.
De geaccrediteerde laboratoria van CENTEXBEL (BELAC ISO/IEC 17025) voeren een volledige reeks textieltests uit. Met zijn semi-industriële pilootlijnen voor product- en procesontwikkeling, begeleidt CENTEXBEL bedrijven in hun zoektocht naar nieuwe, originele en succesvolle nicheproducten en/of toepassingen van nieuwe technologieën.

In het kader van dit INTERREG-project, zal op het applicatieplatform waar verschillende verwerkingstechnieken kunnen ingezet worden (spuitgieten, textielextrusie, 3D printen, ... ) nagegaan worden hoe de (eerste en tweede generatie) thermoplastische elastomeren worden verwerkt. CENTEXBEL heeft ook een jarenlange ervaring met het uitvoeren van testen op kunststoffen. In het kader van dit project zullen dergelijke analyses bijdragen tot kennisverwerving over de relatie tussen morfologie, procescondities en producteigenschappen van thermoplastische elastomeren.
CENTEXBEL heeft een internationaal en sector overschrijdend netwerk met diverse onderzoeksinstellingen, universiteiten en gespecialiseerde leveranciers en gebruikersgroepen. In het kader van dit INTERREG-project, voert CENTEXBEL ook de algemene coördinatie uit.

Partners / Partenaires

Université de Lille En partenariat avec les grandes écoles, les organismes nationaux de recherche, le centre hospitalier universitaire de Lille et l’Institut Pasteur de Lille, l’Université de Lille développe une recherche de haut niveau et des innovations technologiques ou de service au travers de grands projets scientifiques, de moyens technologiques pointus et de partenariats avec les acteurs socio-économiques et culturels (entreprises, fondations, associations, collectivités).
L’excellence est le socle de son ambition, la politique mise en œuvre vise à renforcer le continuum entre la recherche scientifique disciplinaire et interdisciplinaire, en phase avec les grands enjeux sociétaux, et la recherche partenariale avec les acteurs socio-économiques. L’Université de Lille développe ses projets dans un cadre de recherche international notamment avec l’Europe du nord-ouest et avec de nombreux partenaires dans le monde entier.
L’Université de Lille est pluridisciplinaire, la qualité de sa recherche est reconnue à travers des projets dont des laboratoires et des équipements d’excellence. En outre, elle soutient l’émergence de nouvelles thématiques pour permettre les découvertes et les inventions de demain. Dans cadre du projet Interreg ELASOTPLAST, des chercheurs de l’UCCS (Unité de Catalyse et Chimie du Solide) spécialisés en catalyse de polymérisation seront amenés à développer les élastomères thermoplastiques de deuxième génération avec l’appui des spécialistes de la caractérisation de matériaux polymères avancés de l’UMET (Unité Matériaux et Transformations).
Université de Reims Champagne - Ardenne Au sein du projet Elasto-Plast, l’Université de Reims Champagne-Ardenne intervient par le biais du Laboratoire d’Ingénierie et Science des Matériaux (LISM / EA 4695) créé en janvier 2012 et qui regroupe des enseignants-chercheurs dont les travaux sont centrés sur l’élaboration, la mise en forme et l’analyse des matériaux et de leurs propriétés.
Toutes les échelles d’études sont concernées depuis celles des nanomatériaux jusqu’à celles des outillages et matériaux usuels.
La pluridisciplinarité des membres du LISM permet également de couvrir les champs des agro et biomatériaux, celui des matériaux métalliques, polymères et composites, et d’étudier leurs caractéristiques physiques et mécaniques ainsi que leurs réactivités chimiques.
Le LISM apportera donc sur ce projet sa compétence et les moyens matériels nécessaires à la caractérisation des propriétés fonctionnelles des matières premières et des produits fabriqués ainsi qu’à la compréhension des relations structure/propriétés/procédés.
De plus, le LISM est associé au FabLab « Smart Materials » de l’Institut de Formation Technique Supérieur de Charleville-Mézières, qui dispose des moyens et des compétences pour la fabrication additive.
Dans le cadre du projet Elasto-Plast, la technologie Fused Deposition Modeling (FDM) sera utilisée pour mettre en œuvre des élastomères, de première et seconde génération. De plus, le LISM est en relation avec le tissu industriel local et a des collaborations avec plusieurs entreprises en Région et dans les régions voisines.
Imt lille-douai IMT Lille Douai est une école d'ingénieurs et un centre de recherche comprenant 5 départements dont le département TPCIM (Technologie des Polymères et Composites et Ingénierie Mécanique). Le département TPCIM est une équipe pluridisciplinaire de recherche amont et de recherche finalisée composée d'enseignants-chercheurs, d'ingénieurs, de techniciens et d'un service administratif. Ses activités sont orientées vers l'optimisation de la mise en oeuvre/mise en forme des polymères (y compris biosourcés) et de leurs propriétés d'usage pour différents secteurs d'applications de la plasturgie. Le TPCIM s'appuie sur une plateforme technologique sans équivalent en France regroupant la plupart des technologies de mise en oeuvre/forme des polymères à échelle industrielle (extrudeuses bivis modulaires, lignes d'extrusion-gonflage, plateforme d'injection multimatériaux, imprimantes 3D, etc...) et des moyens spécifiques de caractérisation des matériaux polymères (propriétés mécaniques, thermomécaniques, rhéologiques, thermiques, structurales, etc...).
La contribution du TPCIM au projet ElastoPlast porte principalement l'évaluation de l'aptitude à la mise en forme par fabrication additive (technologie FreeFormer de projection de micro-gouttes fondues) des élastomères thermoplastiques de 1ère et de 2ème génération utilisés et/ou développés dans le projet et des performances fonctionnelles résultantes.
Armines L'Association pour la Recherche et le Développement des Méthodes et Processus Industriels (ARMINES) est une structure de recherche contractuelle (de statut associatif, loi de juillet 1901) partenaire de grandes Ecoles d'Ingénieurs (dont l'Ecole Des Mines de Douai). Elle a pour objet la recherche orientée vers l'industrie. Au travers d'une convention signée avec l'Etat en 1972 (Ministère de l'Industrie) puis des conventions bilatérales avec chacune des écoles partenaires placées sous la tutelle du Ministère de l'Industrie, ARMINES a mis en place des centres de recherche communs avec diverses écoles d'ingénieurs (dont l'Ecole des Mines de Douai). ARMINES est donc lié à Mines Douai par une convention dont l'objet est d'organiser un centre de recherche commun au sein duquel ARMINES et Mines Douai ont mis des moyens humains et matériels. Cette convention s'applique en vertu de la loi sur la recherche du 18 avril 2006 qui donne la possibilité aux établissements publics d'enseignement supérieur de confier leurs activités de recherche partenariale à des structures de droit privé. Concrètement, ARMINES, avec son siège social localisé à Paris (Hors Zone), dispose de moyens humain et matériels en propres au sein du Département Technologie des Polymères et Composites & Ingénierie Mécanique de Mines Douai. ARMINES met donc à profit ses moyens humains (ingénieurs et techniciens ARMINES localisés au TPCIM) à la réalisation du projet ElastoPlast. Les missions confiées à ARMINES dans le projet ElastoPlast visent à conduire et accompagner les essais de mise en forme par fabrication additives et matériaux utilisés et/ou développés (et des caractérisations associées) avec les équipements du TPCIM. Ces missions doivent être considérées comme co-substantielles de celle de Mines Douai - TPCIM. ARMINES apportera également une aide précieuse dans la dissémination du savoir-faire par son réseau industriel d'envergure internationale et la mise en oeuvre des moyens de communication. Dans ce cadre, ARMINES et Mines Douai - TPCIM interviendront de façon conjointe dans la réalisation du projet ElastoPlast.
KU Leuven KU Leuven is an internationally renowned institution for research and education and the largest
University in Belgium with over 50.000 students. The university employs almost 10.000 people and
was ranked the most innovative university of Europe by Reuters in 2017 for the second year in a row.
Kulak, the KU Leuven campus in Kortrijk, is part of an extensive network of scientific collaborations
within the Flemish region and internationally, most notably being a part of the Lille-Kortrijk- Tourquai
Eurometropole. Located on the Kulak campus, the research group Renewable materials and
Nanotechnology (RMNT) led by Professor Thielemans focuses on the fundamental and applied
research of (nano)materials with a focus on renewability. The interdisciplinary research combines
and applies knowledge from the molecular level (chemistry), over processing (chemical engineering)
to characterisation of the obtained materials (materials science).
Within the Elasto-Plast Interreg project, the role of KU Leuven will be to investigate novel routes and
feedstock for renewable thermoplastic elastomers (TPEs), to gain a more fundamental understanding
of TPEs and to develop demonstrators that can be used to showcase TPEs to industry and the wider
public.
materia Nova Fondé par la Faculté Polytechnique de Mons (FPMs) et l'Université de Mons-Hainaut (UMH), dans le cadre de l'Objectif 1 en Hainaut, le centre de recherche Materia Nova fonctionne en tant que structure autonome depuis 2001. L'objectif principal est de développer les nouveaux matériaux de demain, mais aussi d'améliorer ceux du quotidien, dans le domaine des surfaces et interfaces des matériaux (métaux, verres,...) et des polymères (notamment des nanocomposites et des bioplastiques). En sa qualité de Centre de Recherche Agréé en Région Wallonne et éligible pour le crédit Impôt Recherche Français, Materia Nova, compte plus de 80 chercheurs et techniciens hautement qualifiés, dont le but est de travailler en partenariat, notamment, avec les entreprises en Région Wallonne et en Région Nord-Pas-de-Calais afin: (1) de réaliser des travaux de recherche scientifique appliquée à l'industrie ainsi que des essais et analyses concernant tous les matériaux issus de ces industries; (2) de mettre ses compétences à la disposition des entreprises sous forme de guidance technologique; (3) d'aider à la valorisation des résultats des recherches accomplies en Wallonie et à l'étranger.
Grâce à ses compétences techniques et à sa plateforme technologique, Materia Nova joue également un rôle central entre la recherche fondamentale et industrielle à travers ses nombreuses collaborations avec des partenaires universitaires (UMons, ULille,...) et des structures publiques en Belgique et en Europe (Centexbel, Fraunhofer,...).
En parfaite adéquation avec le projet INTERREG-TPE, Materia Nova est reconnu pour son expertise dans la modification, mise en oeuvre et la caractérisation des matériaux thermoplastiques élastomères. Citons des travaux de collaboration déjà réalisés avec l'Université de Lille 1 dans le cadre de mélanges de thermoplastiques élastomères d'origine renouvelable avec des rigidités élevées et résistants à l'impact ou des élastomères thermoplastiques avec propriétés à mémoire de forme multiples. Ce partenariat entre le France et la Belgique pour Materia Nova sera amplifié par l'intermédiaire de ce projet INTERREG dans la conception, via des méthodes de polymérisations originales et/ou addition de nanoparticules, de nouveaux élastomères thermoplastiques avec des propriétés à mémoire de forme avec ULille 1 et KULAK ou leur implémentation par impression 3D avec l'URCA à destination des entreprises de la zone INTERREG avec la guidance de CENTEXBEL.

Geassocieerde partners / Partenaires associés